Souvenirs de vacances

La visite des chtis biloutes


Que dire de plus d'une belle photo qui parle d'elle-même...

Merci Jean-Louis pour ces bons moments partagés.

Avec nos meilleurs souvenirs.


La grêle s'invite à La Levraudière

La grêle à Cheverny le 19 Juin 2022


Il faisait beau ce dimanche 19 Juin 2022 en fin de journée et chaud comme lors d'une belle journée d'été.

Nous avions installé la table d'hôtes à l'extérieur pour dîner lorsque quelques nuages noirs commencèrent à arriver. Un coup d'oeil inquiet sur la météo de nos téléphones mobiles et changement de programme, on décide de manger à l'intérieur. Nous étions à table depuis une demi heure lorsque un orage d'une violence rare éclata et que la grêle s'est mise à tomber, des grêlons d'un diamètre de 7cm. Bref, des balles de tennis auxquels rien ne peut résister.

Par manque de chance, nous étions dans un couloir de grêle qui nous a frappés 3 fois de suite en trente minutes... Les tuiles cassées, l'abris de piscine hs, les voitures criblées d'impacts, le potager détruit...

En 20 ans passés à Cheverny nous n'avions jamais vécu cette situation, avec le réchauffement climatique cet orage violent ne sera pas le dernier, espérons seulement qu'il ne s'invite plus en Chambre d'hôtes...

Le potager 2022

Du potager à l'assiette

Comme tous ceux qui ont la chance d'avoir un petit jardin, nous avons décidé de convertir notre potager traditionnel en permaculture depuis ces deux dernières années. Si la première année sert à se "faire la main",  le potager s'équilibre en deuxième année et commence à donner avec un peu de patience et un peu de savoir faire...

Le principe de la permaculture, c'est de fonctionner comme la nature le fait spontanément en forêt. On va créer une butte de différentes strates. Une couche de bois, de terre, de feuilles, de paille, de tontes, etc.

Dès que le printemps arrive, on plante peut-être aussi un peu plus tôt parce que les strates créent de la chaleur.

Lorsqu'il pleut, l'eau pénètre la permaculture et est drainée naturellement.

Quel gain de temps et d'énergie puisqu'on n'a plus à désherber, à labourer.., on s'occupe uniquement des plants.

 

Quelques photos de Mars 2022... 3ème saison de permaculture 

 

La saison démarrait tranquillement lorsqu'on a dû faire face en France à une vague de Gel. Quelques jours fatals pour les arbres fruitiers en fleurs.

-2 degrés la première nuit, et -6 degrés la deuxième nuit. Quand on veut pas tout perdre pour la deuxième année consécutive, et bien on se lève la nuit et on met des bougies pour éviter la perte de la petite production... On essaie de sauver les futurs desserts de table d'hôtes ou les futures confitures du petit déjeuner...

Deux photos du 3 avril 2022, gel en France

 

 

Merci les viticulteurs voisins pour une entraide sans laquelle nous aurions tout perdu cette année encore... et merci aux "tours à vent"  à 3 heures du matin 

qui mieux qu'une alarme de téléphone signifient qu'il faut se lever en urgence pour allumer les bougies car la température est très basse... 

Il faut se lever aussi pour les marathoniens qui courent le marathon de Cheverny le dimanche 3 Avril 2022. La nuit aura été très courte, mais la Nature nous dira dans quelques jours si nos efforts auront servi à sauver au moins 50% de notre production.

Coeurs Vaillants

G' Ursus de la Seigneuriale dans son rôle d'acteur

La "Mascotte" de La Levraudière


G' Ursus, Mascotte de La Levraudière Cheverny

 Si on m'avait dit un jour que ma "boule de poils" passerait à la postérité dans un film au cinéma… je ne l'aurai jamais cru.

 

Cœurs Vaillants, est un film emprunt d'émotions basé sur le vécu d'un parent proche de la réalisatrice qui se déroule pendant la deuxième guerre mondiale.

Une conservatrice fait transporter dans des caisses avec les tableaux, 7 enfants juifs dont les parents ont été arrêtés à Paris, qui seront livrés à eux-mêmes à Chambord, où ils tenteront d'échapper aux allemands et de rejoindre la zone libre.

 

Le berger allemand, G'Ursus, ici dans son rôle d'acteur, avec un soldat allemand à Chambord où est installée la commandanture. 

Visite du Château Gaillard

Château Gaillard "Jardins du Roy"


Ce beau Château Gaillard a été le théâtre de l'implantation des premiers jardins de la renaissance française.

A son retour des premières guerres d'Italie en 1496, au cours desquelles Henri VIII fut séduit par la Villa Poggio Reale à Naples ramena avec lui, une vingtaine de personnes de compétences diverses, dont le moine Jardinier et génie Napolitain Dom Pacello da Mercogliano pour y créer une villa royale à Amboise située à proximité du château et du Clos Lucé. Dom Pacello, alors plus grand jardinier de l'Europe, accompagne le roi dans la réalisation de son rêve d'en faire un paradis terrestre "Les jardins du Roy". Naissent alors, les parterres "à la Française" de forme géométrique qui incarnent les quatre fleuves du paradis: le vin, l'eau, le miel, le lait autour d'une fontaine de "Jouvence". Le jardin des "simples", un conservatoire, une limonaia ancêtre de "l'Orangerie" pour les agrumes... 

Une pépite qui vaut le détour...

Coronavirus - Covid-19

Les bons gestes pour se protéger et protéger les autres


 

Toutes les mesures de protection nécessaires sont prises pour nos hôtes et pour nous-mêmes afin de préserver la distanciation sociale lors de l’accueil, au petit déjeuner et à la table d’hôtes. 

 

Les préconisations sanitaires sont appliquées dans tout l’établissement, dans les chambres ainsi qu’à la piscine et au jardin. Vous trouverez du gel hydroalcoolique dans les parties communes où le nettoyage est réalisé après utilisation avec des produits virucides et antibactériens.

 

Depuis 20 ans, nous apportons un soin tout particulier dans le nettoyage quotidien des chambres d’hôtes, toujours réalisé avec ces mêmes produits virucides et antibactériens. La décoration de chaque chambre d'hôte a été allégée pour votre sécurité.

 

Nous vous accueillons à partir de 17h00 jusqu’à 20h00 et vous remercions pour votre compréhension.

 

Au plaisir retrouvé de vous aider à découvrir notre Val de Loire et son Terroir.

Le safran, du potager à l'assiette

Au mois d’octobre, on récolte le safran…


Voilà une étonnante épice. Nous en consommions régulièrement, et la qualité n’était pas toujours au rendez-vous… C’est ainsi que nous avions décidé il y a maintenant 10 ans, de planter quelques bulbes de safran à La Levraudière pour parfumer nos plats. Nous lui avions fait une petite place au potager dans un endroit ensoleillé pour que la « safranière » s’installe durablement.

A l’automne, quel plaisir des yeux lorsque fleurit le safran. Des "crocus sativus" violets desquels jaillissent des stigmates délicats de couleur rouge. Je vous raconte l’histoire de notre safranière mais il faut se hâter car la récolte est éphémère et ne dure que 15 jours. C’est un panier à la main, que l’on va deux fois par jour au potager pour cueillir les fleurs ouvertes.

Récolté à la mi-octobre, le safran est Roi et n’attend pas. La fleur fragile ne dure qu’une journée et une qualité optimale nécessite un séchage le jour même de la cueillette.

Safran, Cheverny, La Levraudière Chambres d'hôtes

Ce qu’il faut savoir…

safran bio, cheverny, la levraudiere chambre d'hôtes

3 à 6 stigmates (1 à 2 pistils) par personne suffisent à colorer et parfumer sauces, soupes, poissons, crustacés, riz, volailles…

La veille ou plusieurs heures à l'avance, faire tremper le safran dans un peu d'eau chaude, de lait, de vin, de champagne, de crème, de jus de fruit ou de bouillon avant de l'utiliser. Ainsi infusé, la couleur et la saveur se répartiront mieux dans tout le plat.

Ne pas utiliser d'ustensiles en bois trop absorbants, on pourrait perdre un peu de cette précieuse épice.

1 g infusé dans 10 cuillères à soupe d'eau chaude, se conservera 10 jours au réfrigérateur. Une cuillère à soupe prélevée représentera désormais 0,1 g.

 

 

Conditionné en boite hermétique et à l’abri de la lumière, il se conserve 1 an et parfume avec délicatesse les plats, mais aussi les desserts… 


0 commentaires